Skip to main content

Valencia, ville des Tapas

L’offre gastronomique de Valencia se distingue en raison de sa variété et sa qualité. Ici, on ne mange pas pour se nourrir mais pour profiter de la nourriture ! L’une des meilleures options est de choisir des tapas. Ces portions qui mélangent différents ingrédients avec originalité, parfois avec l’efficacité des anciens alchimistes. Des portions qui, en raison de leur taille et de leur bon prix, vous permettent de goûter de nombreuses saveurs et différentes élaborations dans un même repas. Et qui vous font fermer les yeux pendant que vous capturez ce moment pour toujours dans votre mémoire sensorielle.  

La proximité des produits récoltés à l’Horta et des poissons pêchés tout près de nos côtes, sont la meilleure garantie de fraîcheur et d’intensité dans les tapas valenciennes. Osez goûter les tapas locales, qui ne sont rien d’autre que de petits miracles culinaires du kilomètre 0. Ah, et voici un conseil pour être sûr de toujours faire le bon choix. ¡À Valencia, le réseau des marchés municipaux envahit presque tous les quartiers. Ce sont des temples dédiés aux aliments de saison et qui gardent le meilleur de la terre, du bétail et de la mer. Si quelqu’un vous recommande un restaurant ou un bar près d’un marché... Vous ne vous serez pas déçu !  

Il convient de noter qu’à Valencia, il existe de nombreux lieux exclusifs pour manger des tapas, des temples des tapas traditionnelles, des gastrobars avec des tapas gourmet, de fusion ou contemporaines...mais également dans de nombreux restaurants et arrocerías (restaurants de riz). La carte des entrées est si vaste et variée que l’on peut se passer du plat principal et tout commander pour partager.   

 

LES MEILLEURES TAPAS LOCALES  

Lorsque le produit est frais et de grande qualité, il n’a pas besoin de beaucoup d’artifices. Dans le monde des tapas à Valencia, le dicton « moins c’est plus » se vérifie. 

Commençons par les clóchinas, semblables en apparence aux moules mais beaucoup plus petites, délicates et au goût plus intense. Nous les trouvons exclusivement dans les eaux de Valencia et sont disponibles entre mai et août, les mois sans « r » Et en plus elles ne font pas grossir du tout ! Elles sont le plat vedette de la Casa Montaña (Josep Benlliure, 69), où elles sont servies cuites dans leur propre jus avec juste un peu d’eau, et de La Pilareta (Moro Zeid, 13), également cuites à la vapeur, mais avec une pointe de piment sec et de paprika doux. 

L’esgarraet est un autre plat très valencien. Il a la simplicité des chefs-d’œuvre grâce à sa combinaison de morue dessalée et de poivron rouge grillé, le tout bien arrosé d’huile d’olive et assaisonné d’ail. Il est délicieux à La Pepica (Paseo de Neptuno, 6) et au Pica’p (Pintor Segrelles, 7).

La titaina est une combinaison très locale, avec le meilleur de la mer et du verger, typique du quartier de Cabanyal, le plus proche de la Méditerranée. Ce plat est préparé en faisant revenir de la tomate, du poivron rouge grillé, des pignons de pin et un produit de la mer vedette, la tonyina de sorra, qui n’est rien d’autre que du ventre de thon salé. Au Gastro Trinquet Pelayo (Pelayo, 6), ils le servent avec une touche de modernité. 

On a toujours dit qu’un bon parfum se vend dans un petit flacon. Eh bien, ce dicton va comme un gant à un autre mollusque stellaire de la côte de Valencia, les « tellinas » ou olives de mer. La préparation est simple mais très efficace : une plancha, du sel et une touche d’ail et de persil. Casa Isabel (Paseo Marítimo), Zacarías (Císcar, 16), ou Bar Ricardo (Dr. Zamenhof, 16) sont une garantie de succès.

La petite seiche est un petit céphalopode local qui nécessite également une plancha. La goûter, c’est faire l’expérience d’un torrent de saveurs qui vous marquera. Au Bar Maipi (Maestro José Serrano, 1), ils savent très bien comment la préparer.

La grande sœur de la petite seiche est la seiche, que Valencia célèbre avec différentes préparations, toutes très savoureuses : à l’oignon, grillée, avec de la mayonnaise... Le Bar Marvi (Santos Justo y Pastor, 14) et Mi Cub (Marché de Colón) sont de bons endroits pour la goûter. Il existe une façon de la déguster qui vous surprendra, celle proposée par la Taberna La Sènia (Sènia, 2) avec ses tagliatelles de seiche au pesto maison.

All i pebre est un ragoût d’anguille épicé à l’ail et au poivre, accompagné de pommes de terre et servi dans un plat en terre. Ce plat, étroitement lié à l’Albufera et à ses environs, est excellent dans des restaurants comme Mateu (Vicente Baldoví, 17. El Palmar).  

Outre les recettes locales, il en existe beaucoup d’autres, également exquises, qui vous feront saliver : patatas bravas, calamares a la romana (calamars frits) ou calamars grillés, ragoût de fèves, ensaladilla rusa (sorte de macédoine) anchois frits ou marinés, chipirones ou puntilla, poulpe grillé, crevettes grillées ou à l’ail, escargots, croquettes ou omelettes diverses... De plus, dans de nombreux bars à tapas valenciens, il est courant de mélanger ces tapas avec de la charcuterie, de la charcuterie ibérique et des fromages, des petits sandwichs (montaditos) ou des viandes découpées au centre de la table. 

Pour connaître les vins de cette terre, vous pouvez réserver une visite guidée avec une dégustation de vins valenciens et de tapas ; et il est également très appétissant de faire une route des tapas l’après-midi à travers El Cabanyal, un ancien quartier de pêcheurs qui conserve tout son charme et qui est l’une des zones gastronomiques branchées de la ville.

chica tomando vino
15% rabais VLC Tourist Card
Link

Abonnez-vous à notre blog !

Ne manquez pas les meilleurs plans à Valencia !

S'abonner