Découvrir la huerta (jardin maraîcher) 

Le garde-manger valencien qui à son propre nom

Savez-vous quel est le véritable secret de la délicieuse cuisine valencienne ? Ces chefs, comme tous les Valenciens, ont à leur disposition le garde-manger le mieux achalandé du monde : la Huerta (ou l’Horta), avec une majuscule « Horta », car il s’agit d’un espace à nul autre pareil, et son importance va bien au-delà de Valencia. Venez la découvrir ! 

Qu’est-ce que la Huerta ?  

La région historique de La Huerta s’étend sur quelque 120 km2 autour de la ville de Valencia, depuis Puzol au nord à l’Albufera au sud, en passant par des villes comme Moncada, Paterna et Torrent à l’ouest. À un jet de pierre de l’agitation de la ville se trouve un paysage vert de vergers fertiles, d’orangeraies, de vignobles et d’oliveraies, où le temps semble s’être arrêté. Des cabanes traditionnelles et des fermes faites à l’origine de roseaux et de boue s’élèvent parmi les interminables rizières, les champs de souchet et les plantations de légumes, eux-mêmes sillonnés par un réseau millénaire de canaux d’irrigation. 

Image placeholder

 

Pourquoi est-ce important ? 

La Huerta valencienne n’approvisionne pas seulement les marchés et les restaurants de Valencia, mais son abondante production de fruits et légumes est exportée dans le reste de l’Espagne et à l’étranger. Son système d’irrigation, un héritage des Arabes, est un exemple d’ingéniosité qui a été reconnu par la FAO comme un système de patrimoine agricole d’importance mondiale (GIAHS). Il a également donné naissance à une institution unique déclarée patrimoine immatériel de l’humanité : le Tribunal de las Aguas, chargé de sa régulation, qui continue à se réunir tous les jeudis à midi à la porte des Apôtres de la Cathédrale. Enfin, il ne faut pas oublier que, sans la Huerta et ses rizières, le plat valencien le plus universel, la paella, n’existerait pas. 

Image placeholder

 

Comment visiter la Huerta ? 

Se rendre à la Huerta est facile, et peut se faire de manière durable. Le réseau de métro dessert des villes du district comme Alboraya, Quart de Poblet ou Paiporta, et il existe également plusieurs lignes d’autobus urbains (14, 15, 16, 23 et 70). Le réseau de pistes cyclables s’étend jusqu’ici, vous permettant de profiter d’une agréable balade à deux roues entre la mer et la campagne. Ou, si vous préférez, inscrivez-vous à une visite guidée à vélo, qui se terminera par une promenade en bateau sur l’Albufera.

Image placeholder

 

Que faire une fois sur place ?  

La meilleure façon d’apprécier la Huerta est de se promener dans ses champs. Depuis le point de vue de Muntanyeta dels Sants, dans le parc naturel de l’Albufera, plusieurs itinéraires permettent de découvrir les rizières à pied ou à vélo. En plus de profiter du paysage rural, vous trouverez une variété d’oiseaux, des hérons et des cormorans à différents oiseaux de proie et au martin-pêcheur coloré. N’oubliez pas vos jumelles ! 

 

Image placeholder

 

Il est également possible de rouler sur plusieurs tronçons de la nouvelle ceinture verte, un couloir cyclable et piétonnier de 26 km autour de Valencia qui relie la Huerta et la mer Méditerranée, en passant par des cabanes et des fermes. Vous pouvez aussi parcourir à vélo la « Via Xurra », qui relie Valencia à Puzol sur 15 kilomètres.  

Vous pourrez également visiter quelques fermes (alquerías), d’humbles maisons de campagne à la structure particulière, et même apprendre à faire une paella traditionnelle valencienne dans l’une d’entre elles, comme le propose Descubre L’Horta. Pour en savoir plus sur le souchet, une culture unique de la Huerta valencienne, visitez le musée de l’horchata et du souchet à l’Alquería El Magistre. Et des entreprises telles que Horta Viva proposent des visites dans les champs de souchet avec une démonstration de la fabrication de la délicieuse horchata valencienne (dégustation comprise, bien sûr). 

 

Image placeholder

 

Où déguster la saveur de la Huerta ?    

Si vous voulez vous rafraîchir avec une bonne horchata près des champs de souchet, vous trouverez à Alboraya d’excellentes horchaterias comme Sequer Lo Blanch ou Horchatería Vida, par exemple. Et rien de tel que de déguster un plat de riz ou une paella traditionnelle dans l’environnement qui a donné naissance à ce plat, surtout si c’est dans l’un de ses bâtiments typiques comme la Barraca de Toni Montoliu ou l’Alquería del Pi. La Villa Indiano, à Burjassot, est une autre option très unique, car elle combine un programme culturel très intéressant dans ses jardins avec un restaurant situé dans une résidence d’été centenaire rénovée au milieu de la huerta. La cuisine authentique du Km 0 ! 

 

Image placeholder

 

Vous en voulez plus ?  

Si une excursion à la Huerta ne vous suffit pas, passez la nuit sur place ! La Mozaira est un petit hôtel et restaurant de charme installé dans une ancienne ferme au milieu des champs d’Alboraya. Il existe également d’autres possibilités d’hébergement dans cette ville, comme l’hôtel Olympia. Vous pouvez également combiner une visite de la Huerta avec quelques jours de plage à l’hôtel Meraki Beach de Puebla de Farnals.  

Image placeholder
La Mozaira Hotel

VOUS POUVEZ AUSSI AIMER

Image placeholder
Parc Naturel de l’Albufera de Valencia
Image placeholder
El Saler
Image placeholder
Valencia, un modèle de durabilité alimentaire