Skip to main content

Ce que vous pouvez voir dans la Chapelle du Saint Calice

Entrez par la Puerta de los Hierros de la cathédrale et dirigez-vous vers la première chapelle sur votre droite. Malgré contenir un tel joyau, la chapelle du Saint Calice est une pièce sans grand luxe ni stridence, entourée d'un silence serein. Derrière l'autel, vous pouvez contempler, dans une urne en verre, cette pièce mystérieuse d'une valeur incalculable pour tout ce qu'elle représente et les mythes et légendes qu'elle a généré au cours de l'Histoire.

Prenez place sur l'un des bancs de la chapelle et arrêtez-vous pour contempler les détails. Juste devant, en embrassant le Saint Calice, vous verrez un impressionnant retable en albâtre réalisé par l'italien Giuliano Poggibonsi, disciple de Lorenzo Ghiberti, auteur des Portes du Paradis dans le baptistère de Florence. Il s'agit de l'ancienne porte du chœur de la Cathédrale, datant du XVe siècle, avec douze reliefs de scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament.

Si vous levez les yeux, vous découvrirez la voûte nervurée en forme d'étoile. Dans ses clés de voûte se trouvent les douze Apôtres et dans la clé de voûte centrale, la scène du couronnement de la Vierge dans le ciel après l'Assomption.

Sur votre gauche, ces énormes chaînes accrochées au mur, sont celles qui fermaient le port de Marseille et qu'Alphonse V le Magnanime a apporté avec lui en 1423 après son passage dans la cité provençale. Sur les 226 maillons, la toile "Expulsión de los moriscos" (Expulsion des morisques) de l'artiste Vicente López.  Et de l'autre côté, la fresque de l´Adoración de los Reyes (Adoration des Rois) peinte par Nicolás Florentino.

Abonnez-vous à notre blog !

Ne manquez pas les meilleurs plans à Valencia !

S'abonner