Les plus beaux villages de la province de Valencia

Dresser une liste des plus beaux villages de la province de Valencia n’est pas franchement une tâche facile. 

Dans toute la province, il y a tant de hameaux et de petit villages chargés d’histoire qu’il est difficile de faire un classement.  

Des centres urbains avec des traces romaines et musulmanes, des rues étroites pittoresques et des places isolées où l’on peut se déconnecter et manger en abondance. Et entouré d’une nature sauvage ! 

La vérité est que la province de Valencia a le privilège de disposer d’une biodiversité riche et variée à quelques kilomètres de distance ; vous pouvez prendre un bain de soleil sur la plage et vous retrouver dans un coin de montagne en moins d’une demi-heure. 

Nous avons préparé une liste variée des plus beaux villages de la province afin que vous puissiez choisir entre un mélange de village charmant et de cadre naturel époustouflant pour une journée d’escapade. 

C’est parti.

 


Ademuz 

Le premier sur la liste est un village de la région de Rincón de Ademuz, entre Teruel et Cuenca. 

Vous savez, ce morceau de la Communauté valencienne qui semble avoir disparu de la carte ? Il y a la région et la ville qui porte son nom. 

Ademuz est un petit village pittoresque qui s’étale sur les pentes de la montagne Zafranes comme s’il s’agissait de champs en terrasses. De loin, vous pouvez déjà voir le manteau de petites maisons posées sur la montagne avec le château d’Ademuz au sommet.

En plus de flâner dans ses rues pavées, il faut goûter à son empedrao (riz avec des haricots Pinto, des côtes et du boudin noir), à son bon miel et à ses pommes, qui sont un délice là-bas et se déclinent en de nombreuses variétés. 

Dans les environs, vous pourrez visiter l’un des sept villages et leurs dix hameaux, faire des randonnées dans le parc naturel de la Puebla de San Miguel ou le long de la rivière Bohílgues et de ses eaux cristallines

 

 


Ayora

Ayora doit figurer sur toute liste des plus beaux villages de la province de Valencia.  

Pourquoi ? 

Eh bien, parce que son patrimoine historique et artistique est abondant et que son répertoire de paysages naturels n’est pas en reste. 

On peut dire qu’Ayora est une ville monumentale, quelle que soit la façon dont on la regarde. Son bâtiment le plus spectaculaire, de par sa taille et parce qu’il préside au sommet de la ville, est le château d’Ayora.

Mais on y trouve aussi l’église de Nuestra Señora de La Asunción, du XVIe siècle, l’église de Santa María la Mayor, du XIIIe siècle, et la croix de San Antón, une croix couverte de style gothique en parfait état. Rien que ça.

En dehors de ces trois merveilles, lorsque vous vous promenez dans la ville, vous devez vous promener dans ses rues médiévales du quartier Barrio de los Altos, dans l’ancien quartier juif de Santa Bárbara et faire un tour dans le quartier El Hueco pour admirer ses bâtiments de style Renaissance.

Et pour profiter de sa nature, promenez-vous le long de l’itinéraire de la réserve naturelle de La Hunde et du Pic Palomera.

 

 


Bocairent

Bocairent est l’un des villages les plus visités de la province de Valencia car son niveau de conservation est très élevé et révèle ses charmes historiques et culturels. 

Il s’agit d’une ville littéralement taillée dans la roche et son quartier médiéval a été déclaré site historique-artistique national en 1975. Et son orographie particulière, avec des maisons serrées les unes contre les autres et grimpant sur la montagne, lui confère un charme particulier.

Soyez prêt à gravir quelques côtes, mais nous vous assurons que l’effort en vaut la peine. 

En plus de flâner dans ses rues étroites caractéristiques, vous devez également visiter les Covetes dels Moros, un groupe d’environ 50 grottes en forme de fenêtre qui s’ouvrent au milieu d’une paroi rocheuse verticale. Toutes ces ouvertures donnent accès à des chambres qui sont reliées entre elles et auxquelles on peut accéder.

Comme si cela ne suffisait pas, le village est situé dans le parc naturel de la Sierra de Mariola, qui offre des possibilités de randonnée pour tous les types de voyageurs.

 

 


Buñol

Que Buñol soit devenu mondialement célèbre pour La Tomatina est indiscutable, mais que ce ne soit pas sa seule attraction l’est tout autant. 

En effet, son patrimoine historique comprend des sites aussi importants que le château de Buñol, qui date du XIIIe siècle et est si bien conservé que sa visite devient un voyage dans le passé.  

Le château comporte deux enceintes : l’enceinte militaire et l’enceinte résidentielle. Faites attention à cette dernière car elle recèle des merveilles telles que le palais gothique avec sa Sala del Oscurico, l’église d’El Salvador et la maison seigneuriale, où se trouve le musée archéologique.

Commencez donc par là et promenez-vous ensuite dans les rues de la vieille ville.

Voici ses incontournables : l’église paroissiale de San Pedro, le parc de San Luis et le moulin de Galán. Et la place de la ville pour voir la rue où se déroule La Tomatina chaque année en août.

Profitez du fait que vous êtes à Buñol pour faire de la randonnée et aller à la Grotte del Turche et aux piscines de la rivière Buñol, qui est un parcours avec des piscines naturelles spectaculaires où vous pourrez vous baigner. Ceci uniquement si vous y allez en été, car en hiver l’eau est glaciale.

 

 


Chelva

Chelva est l’un des plus beaux villages de la province de Valencia, comme en témoigne la reconnaissance dont il a fait l’objet : en 2018, il a été choisi comme deuxième Merveille rurale d’Espagne, sa fête de San Antón est d’intérêt touristique provincial, il est une destination Starlight et son centre historique est un site d’intérêt culturel. 

Et tous bien mérités. 

Mettez donc de bonnes baskets car tous ses quartiers valent le coup d’œil : le quartier andalou de Benacacira, le quartier chrétien de Las Ollerías, le quartier juif d’El Azoque et El Arrabal, qui est le quartier mudéjar-morisque.

Oui, oui, un festival des cultures dans lequel vous pouvez vous immerger dans les rues sinueuses et découvrir des coins à chaque tournant. 

Un autre de ses trésors est la route de l’eau le long de la rivière Chelva, qui regorge de sources et de fontaines naturelles. Ne vous inquiétez pas si vous partez avec des enfants ou si vous n’êtes pas un passionné de sports de montagne car l’itinéraire est très facile. Et préparez votre maillot de bain pour l’été, car vous aurez certainement envie de faire trempette.

 

 


Chulilla

Chulilla se trouve dans la région de Los Serranos et fait partie de ces villages valenciens où les maisons sont clouées à la montagne de telle manière qu’il est difficile de comprendre comment elles ont pu être construites ainsi. 

C’est ce petit village que nous avons tous en tête et où le temps semble s’écouler d’une manière différente. À Chulilla, vous trouverez un réseau de rues escarpées pleines de balcons fleuris, des fours où vous pourrez acheter des produits typiques et des petits bars où vous pourrez prendre un vermouth tranquille.

La forteresse qui couronne le centre-ville veille sur vous, où que vous soyez. 

Quant à la nature, la route des ponts suspendus est le point culminant, mais attention, si vous êtes acrophobe, vous risquez d’avoir du mal car leur hauteur est presque aussi impressionnante que le paysage. 

 

 


Cofrentes

Pourquoi inclure Cofrentes dans la liste des plus beaux villages de la province de Valencia ?

Tout d’abord parce que sa situation géographique lui permet de bénéficier d’une nature spectaculaire tout autour d’elle, ce qui en fait un endroit idéal pour pratiquer des sports d’aventure et profiter de magnifiques panoramas.

Cofrentes se trouve à la confluence des fleuves Júcar et Cabriel, qui enveloppent la ville dans un circuit de méandres, de gorges, de falaises et d’un réservoir, l’Embarcaderos. Et pour couronner le tout, le volcan Cerro de Agras, qui dégage des bulles de gaz vers la source Hervideros.

Cet endroit a besoin d’une station thermale, n’est-ce pas ? Eh bien, ça existe. Il s’agit des thermes de Hervideros, où vous pouvez séjourner et recevoir un traitement si vous pouvez passer la nuit.

En plus de profiter de sa richesse environnementale privilégiée, il faut visiter le château de Cofrentes et se perdre dans ses rues étroites, dont la conception remonte à l’époque islamique.

En vous promenant, remarquez que de nombreuses maisons ont une façade très similaire : la porte d’un côté et une fenêtre de l’autre, un balcon au sommet et un troisième niveau avec la cambra, qui est un entrepôt pour stocker la récolte.

 

 


El Palmar

L’un des plus beaux endroits de Valencia doit être El Palmar, qui peut être considéré comme l’âme du parc naturel de l’Albufera

El Palmar est essentiellement un village de pêcheurs entouré par l’eau du lac, des rizières et des jardins potagers. C’est pourquoi il n’est pas étonnant de voir des barques stationnées dans les canaux à la porte des maisons ou de certaines des cases traditionnelles encore préservées.

Si vous avez lu Cañas y Barro (ou la série inspirée du roman de Vicente Blasco Ibáñez), vous pouvez imaginer à quoi ressemble El Palmar. Et si vous avez vu la série El Embarcadero, c’est exactement l’image des environs du village. 

La meilleure chose à faire est de prendre un des embarcations traditionnelles, appelées albuferencs, et de demander à l’un des sympathiques bateliers de vous raconter l’histoire du lieu et de vous montrer la richesse environnementale de La Albufera, qui compte jusqu’à 250 espèces d’oiseaux différentes. 

Important : le coucher du soleil est l’heure magique pour cette excursion en barque

Un autre élément essentiel pour une journée parfaite à El Palmar est de prendre une paella, qui est d’ailleurs née ici. 

 

 


Requena

Requena est sans doute l’une des villes les plus particulières de Valencia. C’est aussi l’une des plus fraîches, ce qui est très appréciable en été lorsque les températures sur la côte sont étouffantes.

C’est précisément à la fin de l’été que se tiennent la foire et la fête des vendanges de Requena, déclarées d’intérêt touristique. En fait, la tradition vinicole de Requena fait partie de son ADN et cela se voit surtout dans les quartiers de La Villa et Las Peñas, où l’on peut visiter plusieurs caves.

Et aussi dans toute la commune, qui est couverte d’une couverture de vignes dont les fruits sont utilisés pour produire ses vins.

Requena est la porte d’entrée du plateau et c’est précisément cette caractéristique qui en a fait ce qu’elle est aujourd’hui, car elle a été un lieu de passage pour différentes civilisations dont il reste des endroits comme le Barrio de la Villa, le Colegio del Arte Mayor de la Seda, la forteresse ou la Juiverie, entre autres monuments.

Interminable.

S’il y a une chose que vous ne pouvez pas manquer à Requena, ce sont les Grottes de la Villa, qui sont creusées sous terre ; il y a 22 grottes de la période musulmane dans lesquelles vous pouvez voir d’énormes jarres qui étaient utilisées pour faire du vin.

Et pour compléter le duo histoire et nature, il y a le Parc Naturel de las Hoces del río Cabriel, qui est la frontière naturelle entre Valencia et Castilla-La Mancha. Il existe plusieurs itinéraires de randonnée pour tous les âges.

Si vous avez envie de vous amuser, faites du rafting en eau vive. En fonction de la libération de l’eau du réservoir de Contreras, il se trouvera dans une section ou une autre. Ainsi, si vous revenez une autre fois, il est fort probable que l’aventure qui vous attend sera totalement différente.

 

 


Serra

Pour terminer notre liste des plus beaux villages de la province de Valencia, nous nous rendons à Serra, qui est l’un des plus charmants villages de la province de Valencia. 

Il se trouve en plein cœur du parc naturel de la Sierra Calderona, l’un des espaces naturels protégés les plus emblématiques de la Communauté valencienne. Ses pentes abruptes et ses ravins sont la garantie de bonnes randonnées et de vues imprenables de tous côtés.  

Si vous aimez vraiment la montagne, vous devez prévoir une randonnée jusqu’au point de vue de Garbí pour profiter d’une vue panoramique sur toute la chaîne de montagnes et prendre des photos dignes d’Instagram. 

Dans la vieille ville, vous pouvez vous promener dans les rues pour voir de près le passage des musulmans et des chrétiens. On y trouve les anciennes tours de guet de la Ria, de l’Ermita ou de Satarenya et l’église néoclassique de Nuestra Señora de los Ángeles

Et à la périphérie se trouve le château, mais surtout son bâtiment le plus important, la chartreuse de Portaceli. Cet endroit a été le premier monastère de l’ordre des Chartreux et date de 1271.

Et il n’est pas étonnant qu’ils aient établi un monastère sur ce site, car la tranquillité et le silence y sont à leur maximum.

Bien qu’il ne soit pas ouvert aux visiteurs car des moines chartreux y vivent toujours, les environs valent la peine d’être visités car un aqueduc gothique de douze arches y est rattaché, ce qui le rend encore plus spectaculaire.

 

Et c’est ici que se termine notre tour des plus beaux villages de la province de Valencia où vous pourrez passer une journée à déconnecter. Savez-vous déjà par lequel commencer ?