photo1

Le Musée de la soie de Valencia ouvre ses portes

A visiter, A voir, En famille Commentaires (1)

Le nouveau Musée de la soie (Colegio del Arte Mayor de la Seda) ouvre ses portes au public et dévoile l’histoire de l’arrivée de la soie à Valencia. Son édifice a également fait l’objet d’une impressionnante restauration, comme l’église San Nicolas. Un joyau architectural qui vient enrichir le patrimoine culturel de la ville, à découvrir absolument !

photo2La restauration intégrale de l’édifice a permis de retrouver tout un symbole de la splendeur de Valencia, en tant que ville-phare dans la production et la commercialisation de la soie.

L’intervention a été réalisée par le restaurateur Javier Catala, grâce aux derniers procédés technologiques. La Fondation Hortensia Herrero, qui vise à favoriser le développement de la sensibilité artistique et culturelle de la Communauté Valencienne, a effectué son financement pour près de deux millions d’Euros.

Ce chantier a nécessité 68000 heures de travail. Les artisans sont intervenus sur 7500 carreaux de céramique en utilisant des matériaux divers. 300 ouvrages ont notamment été rénovés avec 7200 feuilles d’argent fin pour décorer les moulures de l’antique chapelle.

L’origine du Musée de la soie remonte au XVème siècle. Sa création résulte de la nécessité d’unifier les critères de production de la soie face au manque de qualité de certains producteurs. C’est là qu’est née la corporation de tisserands « Gremi de velluters ». Elle fut élevée au rang de Colegio del Arte Mayor de la Seda par le roi Carlos II en 1686.

Le siège de la corporation fut installé dans un quartier nommé quartier des « velluters » (tisserands) du fait de la forte concentration de filatures qui avoisinaient le nombre de 5000 en 1767 et qui donnaient du travail à la moitié de la population de Valencia.

L’édifice, qui a subi de nombreuses transformations architecturales tout au long de son histoire, est de style baroque. Il a été déclaré monument historico-artistique en 1981.photo3

Parmi les joyaux artistiques restaurés se trouvent les fresques de la salle principale où siégeait le collège. L’impressionnant sol, réalisé en 1757, a été inspiré par la célèbre fontaine de la Piazza Navona à Rome. Les quatre continents connus à l’époque y sont représentés par leurs principaux fleuves.

Le Colegio Mayor del Arte de la Seda possède les archives corporatives les plus importantes d’Europe. Elles comptent 48 manuscrits, 660 livres et 97 caisses d’archives contenant différents legs. Elles sont composées de nombreux documents conservés durant cinq siècles et qui contiennent l’histoire de la corporation et de ses ordonnances depuis ses débuts ; les livres d’actes, des livres d’enseignants, de compagnons et d’apprentis, les livres d’administration et d’inspection des fabriques et des commerces…
Le Collège avait le pouvoir de saisir et de brûler les tissus qui n’étaient pas en adéquation avec les ordonnances. Ils font tous référence à la corporation des tisserands mais on trouve aussi des archives d’autres corporations. En plus de ces documents, on peut aussi admirer des vêtements confectionnés avec la précieuse étoffe.

Ces pièces sont fondaphoto4mentales pour comprendre l’histoire de l’économie valencienne et étudier son évolution, du début du XVe siècle jusqu’au XXe. Par-dessus tout, ils permettent de comprendre les procédés commerciaux et sociaux de la Valencia du XVe siècle et toutes les connexions avec les routes et les traités commerciaux de l’époque.

Trouvez ici les horaires d’ouverture et les tarifs.

» A visiter, A voir, En famille » Le Musée de la soie...
Au 24/06/2016
Par
,

One Response to Le Musée de la soie de Valencia ouvre ses portes

  1. Gabrielle de Fierlant dit :

    Merci pour cette merveille offerte aux publics. C’est un réel bonheur de déambuler dans ce Musee ou tout est beau avec une guide experte en la matière. Quel superbe patrimoine. On s’imagine cet âge d’or de Valencia…..mais vous faite revivre cette époque avec tout son savoir et ses trésors. J’ai une énorme reconnaissance pour la mécéne de ces lieux.

Répondre à Gabrielle de Fierlant Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« »